Mononobe no Futo

De Encyclopédie Touhou-Online

Aller à : navigation, rechercher

Mononobe No Futo
Mononobe no Fuːto
Mononobe no Futo dans Touhou 15.5
Le briseur de plat adepte du Feng Shui
Plus de titres de personnages
Espèce(s) Shikaisen,Ermite
Faculté(s) Manipulation du Feng Shui
Âge Plus de 1400 ans
Localisation Pavillon des Songes du Grand Mausolée,Village Humain
Thème musical
Apparitions
Jeux officiels

Ten Desires (Boss du stage 5, support du Boss du stage 6)
Hopeless Masquerade (Personnage jouable, adversaire possible)
Impossible Spell Card (Boss du neuvième jour)
Urban Legend In Limbo (Personnage jouable, adversaire possible)
Antinomy Of Common Flowers (Personnage jouable, adversaire possible)

CD de musique

Symposium of Post-Mysticism
Forbidden Scrollery (Caméo du chapitre 3 et 11)
Wild and Horned Hermit (caméo du chapitre 18)

Mononobe no Futo (物部 布都) est un Shikaisen, ancienne pratiquante Taoiste. Elle possède le pouvoir de manipuler le Feng Shui et appartient à une ancienne ère japonaise. Pour être précis, il s’agit de la période dite de Yamato, elle-même divisée en deux périodes, dont la période Asuka (552-710).

Informations Générales

Futo apparaît pour la première fois en tant que Boss du stage 5, ainsi que partenaire du Boss du stage 6 de Ten Desires, elle deviendra par la suite un personnage jouable dans Hopeless Masquerade, Urban Legend in Limbo, Antinomy of Common Flowers, mais aussi le Boss du 9ème jour dans Impossible Spell Card.

L'on pense généralement que c'est un Shikaisen, ce qui veut dire qu'elle était un Ermite qui a tenté de surpasser l’espérance de vie humaine, notamment en prenant les qualités des défunts. Elle a abandonné son corps et transféré son âme dans un objet (ici un plat). En tant que Shikaisen, elle peut prendre une multitude de formes, mais elle préfère l'apparence traditionnelle qu'elle avait quand elle était en vie, contre la décision de Toyosatomimi no Miko de prendre une apparence plus "moderne", à noter qu’un shikaisen est considéré comme ayant la plus basse forme d’immortalité. Même si le corps est immortel, elle a toujours des besoins naturels à satisfaire.

Dans son profil officiel, ZUN la décrit comme "une Taoiste s'identifiant à un Shikaisen" ce qui contraste avec son histoire ainsi que son article dans Symposium of Post-Mysticism la décrivant comme une Shikaisen authentique.


Personnalité

Mononobe no Futo est décrite comme ayant le cœur sur la main, mais incapable de s’adapter aux temps modernes, et, plus spécifiquement, à la terre des Illusions. Hieda no Akyuu souligne dans Symposium of Post-Mysticism qu'à cause de cela elle a une personnalité d'ermite poussé à l’extrême. Même dans les temps anciens elle était plus rattachée au Taoisme qu'au bouddhisme, indiquant une aversion pour le changement et un respect pour les anciennes traditions. Elle est gentille envers les humains, allant même jusqu’à les sauver, mais est hostile envers les youkais pour certaines raisons. Toyosatomimi no Miko la décrit comme un chat effrayé, bien que sa peur des statues bouddhistes l’ait amené à les brûler, ainsi que les temples, jusqu'au sol, en tant que chef du clan Mononobe.

Pour ce qui est de sa façon de parler, elle s'exprime d'une manière archaïque, un très ancien Japonais. Pour la première personne elle utilise "wa" (我, l'ancien "je") et pour la seconde personne "onushi" (おぬし, l'ancienne façon de dire "tu"). Dans son discours et sa conduite, elle attache "zo" (ぞ) à la fin de ses phrases pour accentuer cette dernière, ce qui fait un peu vieux jeu. Cela amène donc à dire qu'elle est née il y a très longtemps, cela dégage même une certaine aura de noblesse, ne disant rien de vulgaire ou d’inapproprié.

Elle dit des choses qui indiquent qu'elle aurait tendance à mal comprendre les autres, par exemple elle pensait que l’héroïne de Ten Desires était venue pour une bénédiction afin de se rétablir. Ainsi elle est une représentation de l'enfant idiot, cela doit venir de sa manière d’interpréter sa défaite, souvent en complimentant l’héroïne. Après les combats elle sort souvent l'excuse qu'elle n'était pas à son plein potentiel.

Facultés

Manipulation du Feng Shui

Mononobe no Futo est capable de manipuler le Feng Shui, cette faculté est mentionnée dans Symposium of Post-Mysticism, où il est mentionné que Futo a acquis ce pouvoir avant même d’étudier le taoisme, en raison des similitudes d'adoration de la nature, qui est un dogme presque identique au Shinto. Le Feng Shui est le flux de Qi, particulièrement le flux de Qi présent dans l'environnement. Manipuler le Feng Shui signifie manipuler l'environnement autour de nous et de changer artificiellement le flux de Qi permettant ainsi une manipulation du destin et de la fortune. bien qu'il ait un grand effet sur les choses immobiles comme les villes et les maisons, cela n'a que peu d'effet sur les choses amovibles tel les humains et animaux.

En termes d'applications pratiques, Futo semble pouvoir contrôler les veines dragunaire pour modifier le sol à proximité, contrôlant le feu, l'eau et le vent diminuant même le taux de fortune dans un endroit déterminé.

Occupations

Mononobe no Futo est un serviteur de Toyosatomimi no Miko résidant au Pavillon des Songes du Grand Mausolée, et pratiquant le Taoisme

Possessions

Un plat est utilisé comme réceptacle pour Futo afin de transférer son âme et devenir un Shikaisen. Il semblerait qu’elle possède aussi plusieurs plats dans Hopeless Masquerade, de plus, on la voit sur un bateau dans certaines de ses cartes de sorts dans Ten Desires, hopeless Masquerade, Impossible Spell Card, Urban Legend in Limbo et Antinomy of Common Flower

Conception du personnage

Mononobe no Futo est originaire du clan Mononobe, connu pour être de fidèles Shintoïstes. Malgré cela elle croyait au Taoisme. Elle décida de pratiquer en secret ce dernier, car n'ayant pas assez d'influence politique due au fait que n'importe qui peut suivre l'entrainement permettant de devenir un Ermite. Toyosatomimi no Miko s'est ainsi rapproché d'elle pour lui soumettre un plan : Miko pacifierait la nation sous la bannière du Bouddhisme, mais Futo et Miko Mourrai et renaitrait sous la forme de Shikaisen. Futo accepta et s'arrangea avec le clan Soga pour les rallier au bouddhisme.

Après que le clan Mononobe eut vent de cela, une guerre religieuse suivie entre ces derniers et le clan Soga. Le clan Mononobe a finalement été vaincu après plusieurs batailles acharnées, ce qui laissa place à de nombreuses ruines de temples et d’artefacts bouddhistes, et enfin, la nation fut finalement unie sous cette dernière religion.

Une fois les combats cessés, Futo entama enfin le processus pour devenir une shikaisen en "mourant". Miko l’a suivie juste après, et elles finirent à la terre des Illusions.

Contexte Historique

Futo, dans [Symposium of Post-Mysticism]

Le clan Mononobe était une famille qui a mené une bataille politique féroce contre le clan Soga par rapport au bouddhisme. En particulier, Soga no Umako et Mononobe no Moriya étaient deux courtisans très influents de l'empereur Bidatsu ainsi que son frère l'empereur Youmei, qui était le père du prince Shoutoku. Autant Youmei que Shoutoku étaient des partisans du bouddhisme, qui ont obtenus la victoire pour les forces d'Umako, tuant Moriya et ses alliés dans la bataille de Shigisan en 587.

Dans le clan Mononobe il y eut Futsuhime (布都姫), qui était la petite sœur de Mononobe no Moriya dans le Nihon Shoki, elle était la femme de Soga no Umako, bien que son nom ne soit jamais cité ici. Mais selon le livre, Umako a gratuitement tué Moriya selon les machinations de sa femme. Donc selon les sources, Futsuhime collaborait avec le clan Soga et était un traître pour le clan Mononobe malgré son héritage. De plus Umako et sa femme auraient donné naissance à Tojiko no Iratsume, qui serait la base d'inspiration possible pour Soga no Tojiko. D'autres documents relatent des faits différents, dans le Sendai Kuji Hongi elle a été mariée à l'empereur Sushun et plus tard à Mononobe no Nieko non Muraji qui était le petit frère de Mononobe no Moriya et demi-frère de Futsuhime.

Les origines du personnage de Futo sont floues, bien qu’elle soit vraisemblablement inspirée de Mononobe no Futsuhime. Les sources divergent à son propos, puisque dans le Sendai Kuji Hongi et le Nihon Shoki (Les chroniques du Japon), son rôle et ses origines varient. Les différentes versions de l’Histoire ne concordent pas, ce qui est fréquent chez des personnages anciens et chez les femmes, aux origines généralement moins documentées que celles des hommes. Les dates de naissance sont également moins retenues que les dates de décès. Dans le Nihon Shoki, elle est la sœur cadette de Mononobe no Moriya (mort en 587), tandis que selon le Sendai Kuji Hongi, elle était l’épouse du jeune frère de Mononobe no Moriya.

Lors du règne de l’empereur Bidatsu (572-585), puis de son frère Youmei (585-587), la cour impériale était divisée en factions. Les deux plus influentes étaient dirigées par le clan Soga, d’obédience bouddhiste et par les Mononobe, défendant le shintoïsme traditionnel.

À la suite de la mort de l'empereur Youmei, les deux factions profitent de la querelle de succession pour tenter de placer leur propre prétendant sur le trône. Le conflit dégénère rapidement, devenant une guerre de religion, mais avant tout une guerre pour le pouvoir.

Mononobe no Moriya lance les hostilités par une politique iconoclaste, en incendiant les premiers temples bouddhistes de l’archipel et en détruisant les premières images du Bouddha importées de Chine. Le conflit s’achève lors de la bataille du mont Shigi (1-3 juillet 587), durant laquelle les Mononobe sont décimés et leur chef tué.

Le rôle de Futsuhime dans l’affaire est particulièrement trouble, mais il semble qu’elle agissait en tant qu’agent double. Selon certaines versions, elle travaillait pour Soga no Umako. Une autre version laisse supposer qu’elle était l’amante du prince Shôtoku. Ce dernier l’a approchée pour la persuader d’adhérer à son projet d’expansion du bouddhisme et s’est ensuite servi d’elle pour permettre la victoire du clan Soga.

Futsuhime, déshonorée par sa trahison, aurait du être contrainte au suicide. Ce destin lui est cependant épargné, par les manœuvres du prince Shôtoku. Ce dernier cherche avant tout à restaurer l’ordre dans le pays et selon le Nihon Shoki, propose de rapprocher les deux clans ennemis en mariant Soga no Umako à Mononobe no Futsuhime. De leur union naquit cinq enfants, dont Tojiko no Iratsume, source d’inspiration de Soga no Tojiko.

Durant les années suivantes, le clan Soga fait et défait les empereurs. L’empereur Sushun (587-592) est placé sur le trône, puis éliminé par les Soga, au gré de leurs intérêts politiques. Lorsque l’impératrice Suiko accède au pouvoir, encore par le choix de Soga no Umako, elle nomme Shôtoku régent. Le prince n’a qu’une idée pour l’État : assurer la stabilité du pays en éliminant les dynasties de nobles du pouvoir et en promouvant la méritocratie.

Son projet est cependant mis en échec, car Shôtoku ne parvient pas à briser l’influence des Soga et ses héritiers en payeront le prix ultime. Cependant, le prince Shôtoku réussira à cimenter sa position de son vivant, grâce à une alliance de circonstance avec les Soga, qu’il espéra toujours écarter en secret, voire éliminer. Shôtoku épouse en effet Tojiko no Iratsume et selon certaines sources, continuait de s’appuyer sur Futsuhime pour infiltrer les deux clans. On ignore cependant tout des véritables sentiments du prince Shôtoku à l’égard de Futsuhime. L’aimait-il encore ? L’a t-il répudiée ? L’a t-il jamais aimée ou l’a t-il toujours considérée comme un pion dans ses projets ? Comme toujours en Histoire, la vérité doit probablement être un mélange ou doit se cacher entre deux propositions, mais le mystère reste entier.

Notes personnelles

"Je privilégie la dernière théorie. Si Futo a accepté de tester le rituel pour devenir shikaisen, cela signifie que Shôtoku/Miko était loin d’être certain de la réussite du rituel. Je pense qu’au-delà du dévouement, il y a un long processus de manipulation psychologique pour la rendre redevable au prince et lui être soumise.

Dans les relations officielles, le lien entre Futo et Tojiko est peu clair. Si nous en croyons les relations entre les personnages historiques dont elles sont inspirées, il est très probable que Futo soit la mère de Tojiko. Voilà qui pourrait expliquer leur bonne relation." -Serekai

Nom

Son nom complet est Mononobe no Futo (物部 布都). Elle a pris le nom Mononobe dû à l'appartenance à son clan. Son prénom : Futo (布都 ville/capitale/métropole) est un dérivé de Futsuhime (布都姫), qui est son inspiration.

Apparence

Dans son portrait officiel de Ten Desires elle a des yeux gris, des cheveux gris, et est habillé d'un uniforme de l'ère Heian, qui serait un Kariginu (狩衣, un "uniforme de chasse") ou un Suikan (水干 lit. séché avec de l'eau) avec l'ajout d'une jupe violette et d'un Eboshi (烏帽子) sur sa tête. Les Kariginu ou Suikan étaient les habits journaliers des Kuge (公家 personnes de la cour impériale) dans l'ère Heian.

Histoire

Jeux

'''Ten Desires'''

Sprite de Futo dans Ten Desires

Quand les héroïnes arrivent au [Pavillon des Songes du Grand Mausolée] au stage 5 Futo leur apparaît, réincarné en Shikaisen, elle combat l’héroïne, pensant qu'elle est l'étape finale pour achever sa réincarnation. Après sa défaite elle réalise que les esprits désireux inondent le Mausolée en prévision de la résurrection de toyosatomimi no Miko, plutôt que la sienne.

'''Hopeless Masquerade''' Futo se rapproche du Sanctuaire Hakurei après que Miko ait battu Reimu Hakurei en combat, elle veut une explication, mais Reimu semble peu coopérative et Futo finit par combattre Marisa Kirisame, puis, victorieuse, elle se rapproche de Koishi Komeiji pour la même raison. Elle se rapproche ensuite du temple Myouren où elle révèle son but à Ichirin Kumoi que les deux religions s'unissent pour le bien commun des personnes souffrantes. Ichirin lui répond que Byakuren Hijiri maîtrise la situation, et qu'ils n'ont aucunement besoin d'aide des Taoïstes. Après que Futo sorti vainqueur de l'affrontement, elle est impressionnée et propose à Ichirin de se convertir, elle refuse, poussant Futo à mentionner le fait qu'elle boit de l'alcool.

Futo se dirige ensuite vers le montage des Youkais, réalisant que Miko a déjà résolu l'incident, elle rencontre Nitori Kawashiro, qui était en train de fermer son étal. Futo lui ordonne de lui donner les détails de son affrontement contre Miko, mais Nitori n'en avait rien à faire d'une guerre religieuse, ce qui conduit Futo à tenter de convertir Nitori à sa religion. Après la défaite de cette dernière, elle expliqua que quitte à devenir croyante elle préfèrerait se rallier au Shinto qu'au Taoïsme, à la grande consternation de Futo. Au retour de Futo au Village humain elle rencontra Miko, et engagea la bataille, mais, en réalité il s'agissait de Mamizou Futatsuiwa déguisé. Après que Futo l'ait vaincu et perdu toute sa popularité, elle affronta Mamizou de nouveau, cette fois, sous sa vraie forme, après sa défaite, elle expliqua qu'elle ne faisait que protéger les humains et que quelqu'un était derrière tout ça.

Futo rencontra Hata no Kokoro cette nuit, qui, se demandait comment passer le temps avant que Miko lui créa le masque de l'espoir. Malheureusement, elles finirent par s'affronter. Après sa victoire, Futo retourna au Mausolée, où Miko lui expliqua qu'elle était en train de créer un nouveau masque. Futo resta sceptique.

'''Impossible Spell Card''' Article principal Impossible Spell Card/Histoire/Dialogues Après avoir apparemment lu le journal des Tengu à propos des méfaits d'un amanojaku elle devient une des puissantes youkais et humains qui tentent d’arrêter Seija Kijin. Elle utilise des cartes de sorts réputés pour être impossible à éviter.

'''Antinomy of Common Flower''' Mononobe no Futo fait équipe avec Kumoi Ichirin pour enquêter sur le phénomène de la possession parfaite.

La première personne qu’elle rencontre est Shinmyoumaru Sukuna. La kobito ne semble pas au courant d’être possédée, avant que Koishi Komeiji ne se révèle comme étant celle qui possédait inconsciemment Shinmyoumaru. Cependant, Futo triomphe de ce combat, conseillant à Shinmyoumaru de davantage s’entraîner avant que Ichirin lui rappelle que c’est à son tour de diriger. Futo laisse alors sa partenaire poursuivre l’enquête.

Ichirin poursuit l’enquête, avec cette fois-ci Futo servant d’esclave. Elle défie la première personne qu’elle trouve, à savoir Fujiwara no Mokou, qui désire tester le rôle de maître. Reisen Udonge Inaba fait remarquer sa surprise face à la collaboration entre l’ermite et la moniale, ce qui incite Ichirin à dévoiler qu’elles suivent un plan préparé par Byakuren Hijiri et approuvé par Toyosatomimi no Miko. Mokou les interrompt, désireuse de se battre. A la fin du combat, Mokou admet préférer le rôle d’esclave. Elle leur explique qu’elle n’a pas à se soucier de quand changer de place. Ichirin aborde alors l’existence de la méthode de possession forcée permettant à l’esclave de posséder le maître en méditant et en saisissant l’occasion où l’autre baisse sa garde. Ichirin se rend compte qu’elle n’arrive pas à contacter Futo pour réaliser l’échange et avoue alors qu’elle a fait un duel avec Futo pour déterminer qui serait le maître. Face à l’absence de réponse de sa partenaire, Ichirin tente alors d’expérimenter la possession forcée.

Futo se retrouve dans un lieu étrange, défiant les règles de la réalité. Ichirin semble satisfaite de la réussite de son expérience, mais ne comprend pas pourquoi elles se retrouvent dans un tel lieu. Doremy Sweet est curieuse de leur présence. Elle les informe que les êtres du Monde des Rêves ne peuvent pas être possédés, mais que dans ce cas, Futo était consentante, tout en étant en partie endormie. Futo est critiquée par sa partenaire pour s’être assoupie, ce qui la pousse à dévier la conversation en choisissant d’affronter Doremy. Après le combat, la baku leur explique que la possession parfaite ne déplace pas la personne elle-même, mais sa version existant dans le monde des rêves, ce qui est un acte démoniaque aux yeux de celle dirigeant ce monde. Futo disparaît alors, ce qui laisse supposer qu’elle s’est réveillée. Le problème est que les êtres du Monde des Rêves forcés hors de leur corps et de leur monde risquent de paniquer et de semer la pagaille dans la terre des Illusions.

Ichirin et Futo se retrouvent alors de nouveau dans la réalité. Cependant, elles semblent troublées et n’ont plus aucun souvenir de leur passage dans le Monde des Rêves. Leur duo croise la route de Kasen Ibaraki et de Reimu Hakurei. L’ermite manchot a entendu la rumeur au sujet du partenariat formé par les supérieures de Futo et d’Ichirin, avant d’ajouter que les deux subordonnées ne sont pas prêtes à résoudre l’incident. Kasen décide alors de les provoquer en duel pour entraîner Reimu. Après le duel, Ichirin hurle qu’elles sont les plus fortes. Futo en rajoute même, sentant qu’elles ne pourront plus être vaincues. Kasen leur rappelle que la force brute ne font pas forcément d’elles le plus puissant duo. Ichirin et Futo semblent alors toutes les deux parfaitement d’accord pour qualifier Kasen de mauvaise perdante. Reimu préfère ne pas rentrer dans une surenchère et conclut, avec un ton presque blasé, que c’est elle qui gagnera au final.

Ichirin et Futo partent alors faire leur rapport à leurs maîtresses. Futo implore alors Byakuren de leur laisser la tache de vaincre le duo des déesses de la pestilence et de la pauvreté. Futo affirme qu’après tant de combats, elle a réalisé un problème dans le travail d’équipe de Byakuren et de Miko, alors qu’elles-mêmes se sont affranchies de la contrainte entre le maître et l’esclave. Miko laisse entendre que Futo outrepasse son rôle en s’autoproclamant comme plus puissante et face à l’expression gênée et paniquée de Futo, Miko semble plus amusée qu’agacée. Ichirin soutient alors sa coéquipière face à Byakuren. Miko décide alors de voir s’il ne s’agit que d’arrogance, ou si Futo et Ichirin sont vraiment aptes à les vaincre. Lors du combat, Miko et Byakuren sont poussées dans leurs retranchements. Byakuren admet alors que l’arrogance mène inévitablement à la chute et que les deux combattantes vont le découvrir, comme leurs supérieures viennent de le faire. Byakuren et Miko décident de lancer leur dernier atout.

Peu de temps après leur victoire, le duo victorieux fait une dernière halte au temple Myouren. Futo, Ichirin et Unzan s’entraînent une dernière fois avant le combat décisif. Ichirin avoue craindre pour Unzan. S’il venait à échanger sa place avec Futo, il pourrait perdre conscience, en raison du fait qu’il ne peut se maintenir sans Ichirin. La bouddhiste repense alors à ce moment, dans le Monde des Rêves, demandant à Futo si elle n’aurait pas gardé un souvenir de leur passage. Ichirin se demande si le fait que Futo et elle aient vu exactement le même rêve durant la possession parfaite est réellement une simple coïncidence. Ce qui n’est qu’un cauchemar pour Futo est une hypothèse pour Ichirin. Elle postule l’existence d’une connexion entre le Monde des Rêves et la possession parfaite, mais décide de laisser le soin d’élucider ce mystère à quelqu’un d’autre. Elles ont un combat à mener contre le duo maudit. Le plus puissant duo autoproclamé affronte les sœurs Yorigami peu après, aboutissant à une série de tirs-amis, provoquant leur défaite. Au final, Miko et Byakuren furent grandement déçues : Futo et Ichirin n’avaient rien appris. La force brute ne fait pas tout.


Relations

Futo a été la fidèle servante de Toyosatomimi no Miko depuis bien avant le commencement des guerres religieuses entre le Shinto et le bouddhisme. Après être morte et réincarnée en Shikaisen à la terre des Illusions elles restèrent ensemble dans Symposium of Post-Mysticism, il est dit qu'elles agissent de façon complémentaire.

Leurs profils officiels dit qu'elles s'entendent plutôt bien entre elles, malgré leurs origines d'ennemis dans les guerres religieuses. Elles semblent avoir comme point commun le fait de détester le bouddhisme. Enfin dans Sympsium of post Mysticism il est dit que l'apparence de Soga en tant que fantôme est dû au fait Futo l'ait piégé au moment de devenir un Shikaisen, Futo ayant gardé une rancœur par rapport à Soga à l'époque où ils étaient encore ennemis, mais cela ne semble pas poser de problèmes à cette dernière, puisqu'ils sont restés en bons termes.

  • Autres Personnages

Reimu Hakurei, Marisa Kirisame, Sanae Kochiya et Youmu Konpaku Le fait de mal comprendre les autres lui amène à tirer des conclusions hâtives. Telle sa première rencontre avec Reimu, Marisa, Sanae et Youmu. Pour Reimu elle pense à un mystérieux phénomène venu pour se faire soigner, pour Sanae elle pense que c'est une envoyée céleste et pour Youmu, que c'est une Shikaisen (elle continue par ailleurs à le penser même après le combat).

Informations Additionnelles

  • Ses vêtements -une sorte de Karaginu- ressemblent à une sorte de vêtement traditionnel de l'ère Heian ou un vêtement stéréotypé d'Onmyoji dans la pop culture. La forme "homme" de Shingyoku porte les mêmes vêtements.
  • Vu que ce n'est pas canon, si Futo était réellement Futsuhime, elle ferait partie des quelques personnages à avoir été mariée, comme Seiga Kaku, Watatsuki no Toyohime, Watatsuki no Yorihime et Junko.
  • Dû à la localisation des doujins play. Doujin! elle est internationalement connue en tant que Futo Mononobe
  • dans certains articles sur les sites de jeux, Futo est mal épelé et donne "Ruto"

Travaux Dérivés

Voir Travaux Dérivés/Ten Desires

Galerie

Sprite de Futo dans Ten Desires l'atwork de Futo dans Hopeless Masquerade l'atwork de Futo dans Urban Legen in Limbo les différentes customisations de Futo dans Hopeless Masquerade et Urban Legend in Limbo, les deux dernières ont été ajoutés dans la mise à jours 1.10 de Antinomy of Common Flower