Maribel Hearn

De Encyclopédie Touhou-Online

Aller à : navigation, rechercher
マエリベリー・ハーン
Maribel Hearn
maeɽʲibeɽʲiː haːɴ
Maribel Han, Mæriberie Hearn
Maribel Hearn
Maribel Hearn sur la jaquette de Neo-traditionalism of Japan
Espèce(s) Humaine (originaire du monde Extérieur)
Faculté(s) Capable de voir les frontières de Gensokyo
Occupation Étudiante universitaire (major de psychologie relative)
Localisation Kyoto, Japon dans un futur proche
Thème musical
Apparitions
Ouvrages officiels
CD de musique

Maribel Hearn (マエリベリー・ハーン, Maeriberī Hān) est étudiante dans une université, et vit dans un futur proche du monde Extérieur. Elle est major de sa promotion en psychologie relative et fait partie du club Hifuu. Elle a parfois du mal à faire la distinction entre le rêve et la réalité (en ce qui concerne Gensokyo), et croit que la subjectivité est bien plus vraie que l'objectivité. Elle a le pouvoir de voir les frontières entre les mondes, don que sa famille semble posséder depuis les temps anciens. Elle n'a aucun lien avec Gensokyo, mais l'a parfois visité dans ses rêves.
Avec son amie, Renko Usami, elle s'intéresse à tout ce qui semble paranormal. Leur club, dont elles sont les seuls membres, se décrète comme un club pour nécromanciens. Cependant, elles ne s'intéressent pas beaucoup à la nécromancie. A la place, elles enquêtent sur les éventuels autres mondes qui existeraient à côté du leur. Elles se sont déjà intéressées à Gensokyo, au royaume des Morts, à la face cachée de la Lune, et semblent faire partie du peu, voire même des seuls humains du monde Extérieur à connaître l'existence de Gensokyo.


Concept

Certains aspects de Maribel semblent être inspirés de Lafcadio Hearn, l’un des premiers écrivains qui fit connaître le folklore japonais à l’Occident. Il s’est marié avec une femme japonaise et a changé son nom pour Koizumi Yakumo. Lafcadio a écrit plusieurs histoires sur le Japon et sa culture, puis sur les papillons et le rêve dans la croyance Zen, lien que fait également Maribel à plusieurs reprises. L’on pense par exemple à l’histoire « Le rêve de Akinosuke », dans lequel un homme voyage vers un autre monde dans ses rêves. À la fin, il s’avère que celui-ci existait vraiment, mais qu’il s’agissait en réalité d’un monde de fourmis.

Les quatre premières histoires de Maribel semblent d’ailleurs s’inspirer d’œuvres de Lafcadio :

  • « Au Japon Spectral » est un regroupement de plusieurs histoires de fantômes écrites par Lafcadio. ZUN a déclaré qu’il essayait d’obtenir une ambiance fantomatique pour Ghostly Field Club.
  • « Kwaidan : Histoires et études sur les choses étranges » est un recueil d’histoires d’horreur sur les youkais, incluant « Le rêve de Akinosuke ». Il est probable que Changeability of Strange Dream en fût inspiré, étant donné que Maribel y rêve aussi d’une histoire d’horreur à propos de youkais.
  • « Exotics and Retrospectives » est un ensemble de réflexions sur le Japon. Il contient un certain nombre d’articles sur le Mont Fuji, mais aussi sur le Zen, la peinture, la couleur bleue, et d’autres sujets variés tels que « Beauty is Memory » ou « The literature of the dead » qui sont tous des thèmes abordés dans Retrospective 53 minutes.
  • « Le roman de la Voie Lactée » peut éventuellement faire référence à Magical Astronomy. Une des histoires se nomme « La Vierge au miroir », et Magical Astronomy s’achève sur la scène où Maribel invite Renko à aller sur la Lune en traversant la frontière grâce au reflet de l'astre de la nuit sur l’eau (concrètement, Maribel serait ici la « Vierge au miroir »). Ce roman a également été le dernier de Lafcadio (publié à titre posthume) tout comme Magical Astronomy a été la dernière histoire de Maribel (ou du moins, pour plusieurs années, jusqu’à la sortie de Trojan Green Asteroid, six ans plus tard).


Nom

Son nom マエリベリー・ハーン (Maeriberii Haan) n’a jamais eu de romanisation officielle, ce qui signifie que même l’écriture et l’appellation anglaise « Maribel Hearn » restent douteuses. ZUN lui-même ne semblerait pas pouvoir affirmer la meilleure prononciation en anglais, ainsi que l'origine de ce nom. Si Maribel pourrait être un prénom espagnol (la version hébreuse étant très difficile à traduire en katakana), on trouve parfois dans les traductions Merryberry, Maeriberry ou plus rarement Muelberry. Le wiki japonais a émis une possibilité extravagante sur le fait que « Maribel » pourrait être une déformation de « Mulberry » (mûrier), un arbre dont les fruits deviennent violets en mûrissant. Yukari (紫) se traduisant alors par violet, cette théorie traduirait implicitement les liens unissant ces deux personnages.

Quant à son nom de famille Hearn, il pourrait être une variante populaire de Han (approximation grossière en katakana) car Hearn est traduit ハーン (Haan) au Japon. Par ailleurs, il a été demandé à ZUN lors d’une conférence dans un lycée s’il existait un lien entre Maribel et Yukari, et ce dernier a répondu : « Vous savez, ce Lafcadio Hearn avant… »
D’ailleurs, si on lit le nom de famille de Yukari d’une traite, Yakumo (八雲) devient « Haun ».

Elle se fait prénommer Merry (メリー) par Renko Usami, car cette dernière ne semble pas capable de prononcer « Maeriberii » correctement. Merry se décline parfois Mary (マリー) dans certaines langues occidentales et chez les fans, notamment en français.

En raison des katakanas dans son nom, il est probable que Maribel ne soit pas d’origine japonaise.


Apparence

  • (Ghostly Field Club) Cheveux blonds recouverts d'une charlotte. Porte une robe chemisier mauve avec un nœud blanc noué à la taille. Elle porte un brassard blanc à une manche.
  • (Changeability of Strange Dream) Robe chemisier mauve à un col noué, orné d'un feston rouge. Festons blancs au bas des manches.
  • (Retrospective 53 Minutes) Robe mauve avec un nœud blanc à festons rouges au niveau de la taille. Col blanc à festons rouges lui aussi. Chaussettes blanches et chaussures noires ornées de nœuds rouges.
  • (Magical Astronomy) Robe chemisier mauve à manches courtes, bouffantes, bordées de dentelle blanche. Porte une charlotte, et des chaussures rouges.
  • (Unknown Flower, Mesmerizing Journey) Porte une robe mauve à col noué par un nœud rouge. Tient une charlotte blanche dans sa main. A les yeux bruns.
  • (Trojan Green Asteroid) Robe chemisier mauve avec une ceinture à la taille. Porte des mi-bas. Yeux jaunes (verts ?).
  • (Neo-traditionalism of Japan) Chemise bleu ciel, et jupe violette. Porte une charlotte blanche et des mi-bas.


Capacité

Bien qu’elle ne soit qu’une simple humaine du monde Extérieur, elle a la capacité de voir les frontières. Pour reprendre ses mots, elle les voit tout simplement. Cette capacité inclut la possibilité de voir d’autres mondes, telle que la face cachée de la Lune. Elle a quelquefois visité Gensokyo dans ses rêves, et s’est retrouvée poursuivie par des youkais. Elle peut ramener des objets physiques dans le monde Extérieur. Au passage, vu que visiter un autre monde est différent de le voir, Renko Usami suppose que sa capacité a peut-être évolué en celle de « manipuler les frontières ».

Durant l’histoire de Trojan Green Asteroid, elle peut non seulement traverser la frontière, mais en plus, elle emmène Renko avec elle. Cependant, afin d’entrer dans le satellite Torifune, elle avait besoin de connecter la frontière d'un sanctuaire dédié à Ame-no-Torifune à celui qui était dans la station spatiale. Leurs connaissances de la chose semblent insinuer que ce n’était pas la première fois qu’elles s’aventuraient dans d’autres mondes.

Les pouvoirs de Maribel semblent sensiblement plus forts durant Neo-traditionalism of Japan, et se développent après le passage du duo dans le satellite Torifune.
Elle peut maintenant voir ce qu’il y a de l’autre côté des frontières (le montrer aux autres), et les traverser librement même en étant réveillée.


Histoire

Ghostly Field Club

Article principal

Avec une photographie du royaume des Morts et la capacité de Renko leur permettant de localiser où elle a été prise (grâce à la lune), le club tente de trouver une entrée vers le royaume des Morts dans un lieu hanté.


Changeability of Strange Dream

Article principal

Maribel parle à Renko de l’étrange rêve qu’elle a fait. Celui-ci s’est fini en un cauchemar où elle s’est fait attaquer par un youkai. Elle lui fait part de son inquiétude concernant la réalité de son rêve, et complique le tout en montrant à son amie des objets qu’elle aurait ramené de là-bas. Renko se demande à la fin si elle doit rejeter les rêves de Maribel, et décide finalement que celle-ci doit les rendre réalité.


Retrospective 53 minutes

Article principal

Maribel et Renko sont dans le train pour Tokyo. Elles regardent le kaléidoscope qui reproduit le paysage extérieur alors qu’elles sont sous terre. Elles discutent des œuvres de Hiroshige, du Boyu Tokaido, de Hokusai, et d’autres sujets divers. Ce voyage dure 53 minutes.


Magical Astronomy

Article principal

Le campus universitaire est en effervescence depuis l’annonce des visites publiques de la lune par les médias. Maribel et Renko parlent du monde caché de la Lune et prévoient d'aller y faire un tour.


Trojan Green Asteroid

Article principal

Maribel et Renko discutent de l’écosystème fermé de la station spatiale Torifune. Maribel clame alors qu’elle y est entrée pendant un de ses rêves, et que la faune et la flore y ont survécu. Comme il y a un sanctuaire dédié à Ame-no-Torifune dans la station, elles se rendent à un autre sanctuaire où elles utilisent la capacité de Merry pour entrer dans la station à travers leur rêve.
Elles découvrent à l’intérieur une jungle dense, et se font attaquer par une chimère. Maribel se réveille avec une blessure au bras, et va à l’hôpital.


Neo-traditionalism of Japan

Article principal

À l’hôpital, on diagnostique à Maribel des troubles du sommeil (somnambulisme), et hallucinatoires. Pensant alors qu’il s’agit d’un virus inconnu, on la place en quarantaine dans la montagne. Mais pendant ce temps, ses pouvoirs se sont encore renforcés, et elle a maintenant des visions alors qu’elle est éveillée. Maribel discute de l’Enfer avec Renko, qui lui affirme qu’il est physiquement impossible qu’elle ait pu y pénétrer durant sa quarantaine. Renko apprend à Maribel que durant son séjour à la montagne, des fragments de pierre datés d’au moins 25 millions d’années ont été découverts, mais rejetés comme canulars.
Maribel pense que ce n'est pas le cas, et le prouve à son amie en lui montrant la pierre qu’elle a elle-même trouvée. Elle montre à Renko une vision du monde Souterrain où elle a trouvé cette pierre, et Renko reconnaît l’Ame-no-Sakahoko. Maribel est soulagée d'apprendre que l’endroit qu’elle a aperçu n’était pas l’Enfer, mais le monde des Dieux. Toutes deux décident alors de partir en quête des « Objets d'Izanagi » qui sont dispersés à travers le Japon.


Histoire de fond

Maribel vient d’une lignée qui a le pouvoir de sentir les choses surnaturelles depuis longtemps.
On pense que c’est à cause de cela qu’elle peut voir les frontières.
Elle déteste les lycoris (les fleurs de la mort) depuis toute petite, car ils lui donnent la chaire de poule.
Contrairement à Renko, dont on sait que la ville natale est Tokyo, la ville natale de Maribel n’est pas révélée. Comme elle parle couramment japonais, on suppose néanmoins qu’elle a vécu plusieurs années au Japon. Toutefois, elle déclare dans Neo-traditionalism of Japon qu’elle n’a pas de famille dans ce pays.

Relations

Renko Usami

Renko est le deuxième membre du club Hifuu dont fait partie Maribel. Elles sont très bonnes amies, et travaillent ensemble à la recherche d'autres mondes. Elles voyagent parfois ensemble comme pour se rendre dans la ville natale de Renko, et Maribel confie à son amie ses inquiétudes et rêves concernant les autres mondes.


Rencontres éventuelles, non confirmées

Sakuya Izayoi

Dans un de ses rêves, Maribel rencontre une domestique à l’entrée d’un grand manoir rouge écarlate. Les détails de leur rencontre sont inconnus, mais elles semblent avoir sympathisé puisque Merry se réveille avec des biscuits que quelqu'un lui a donnés dans cette demeure.


Fujiwara no Mokou

Dans un de ses rêves, Maribel est secourue d’une souris ou d’un lapin youkai par une mystérieuse fille enveloppée de flammes qui rappelaient les ailes d’un phénix. Effrayée, Maribel s’enfuit. Cette fille semblait être Mokou, mais aucun élément n’a pu appuyer ce fait, autre que le bout de papier qu’a ramassé Maribel, et qui ressemble étrangement aux sceaux que porte Mokou sur sa salopette.


Yukari Yakumo

On a demandé à ZUN lors d’une conférence dans un lycée d’expliquer l’éventuelle relation existant entre Maribel et Yukari. Il a cité Lafcadio Hearn, et a ri.


Yuyuko Saigyouji

À cause de la photo de la partie deux de Symposium of Post-mysticism, on entend parfois dire que Maribel aurait pu rencontrer Yuyuko alors qu’elle et son amie enquêtaient sur un power spot. D'après cette même source, les fantômes seraient capables de traverser la Grande Frontière Hakurei, ce qui rendrait une telle rencontre théoriquement possible. Cependant, il n’y a aucune indication sur la photo indiquant que Maribel ait pu la voir, même si cette dernière semble frissonner, mal à l'aise.

Maribel Hearn et Yukari Yakumo

Quand on tente de connaître la relation qu’il y a entre Maribel et Yukari, ZUN cite Lafcadio Hearn. En reliant les différentes histoires avec les œuvres de Lafcadio, il s’avère qu’on puisse trouver plus d’une ressemblance qui corroborerait cette relation.


Apparence

Maribel et Yukari ont une apparence très similaire l’une et l’autre. Même couleur de cheveux, et (dans la plupart des portraits) même couleur d’yeux. Elles portent également toutes deux une jupe ou robe mauve, avec des assortiments en rouges (symboliquement les deux extrêmes du spectre de lumière visible). Il est également drôle de remarquer que Maribel porte parfois un col noué en forme de huit et que le nom « Yakumo » s’écrit 八雲, où 八 (hachi) signifie huit.
Elles portent toutes les deux une charlotte.


Capacité

Maribel et Yukari ont la même capacité, et peuvent voir les frontières. Mais Maribel peut seulement les voir, non les manipuler. Il est pourtant évoqué dans Changeability of Strange Dream que sa capacité commencerait à évoluer en celle de manipuler les frontières.

L’une des utilisations les plus célèbres du pouvoir de Yukari se trouve dans Silent Sinner in Blue lorsque qu’elle crève le reflet de la lune à la surface du lac. Dans Magical Astronomy, Maribel a la même idée, et veut se rendre sur la Lune grâce à son reflet dans l’eau.


Rêves

Des hypothèses ont été émises à partir des écrits de Perfect Memento in Strict Sense. L’une est que Yukari pourrait être une youkai venant du monde Extérieur, et qu’elle passe son temps là-bas lorsqu’elle prétend dormir (surtout en hiver). Une autre dit que le monde Extérieur serait le rêve de Yukari. Cela est dit possible de par sa capacité à entrer dans les rêves. Aucune autre source ne viendra appuyer ces spéculations.

Maribel a déjà visité Gensokyo dans ses rêves. Elle reste elle-même, donc humaine, ce qui fait d'elle une proie constante des youkais. Pour leur échapper, elle ne semble pouvoir que fuir jusqu’à se réveiller.


Époque

Maribel vient d’une lignée qui a le pouvoir de sentir les choses surnaturelles depuis longtemps. Elle vit elle-même dans un futur proche (ou tout du moins, les histoires rapportées font part d’un futur proche). Yukari a, quant à elle, plus de 1200 ans quand la série Touhou Project se déroule.
Il a été confirmé que le voyage temporel est possible dans Touhou Project. Watatsuki no Toyohime dans le chapitre trois de Cage in Lunatic Runagate mentionne que, rarement, un voyage temporel peut être un rare cas de « l’enlèvement des dieux ». On sait que Maribel a déjà vécu cette expérience au moins une fois, si on se réfère à la note mystérieuse incluse dans Perfect Memento in Strict Sense. Il y a à la fin de l’ouvrage une note anonyme écrite par une personne qui croit errer dans la forêt des bambous pendant qu’elle rêve. Elle parle de choses tels que le GPS, le téléphone portable, et il y a même une phrase disant : « Je le dirai à Renko quand je me réveillerai ». Celle-ci atteste fort bien de l’identité de son propriétaire.
Dans Changeability of Strange Dream, elle indique s’être rendue dans un grand manoir écarlate (le manoir du Démon écarlate) avant de se perdre dans une grande forêt de bambous (la forêt de bambous de l’Égarement).
Or, si l’on imagine que ce manoir soit le manoir du Démon écarlate (qui est supposé être arrivé tout récemment à Gensokyo), alors son rêve s'est produit à l'époque de la série. La note de Perfect Memento in Strict Sense date d'il y a plusieurs centaines d'années selon Akyuu. Il est donc possible que Maribel se soit trouvée en deux époques différentes à Gensokyo, dont l'une vielle de plusieurs centaines d'années par rapport à l’époque actuelle de la série.

Le vrai nom de Yukari

Selon Rinnosuke Morichika, le nom de Yukari Yakumo n’est probablement pas son vrai nom. Dans le chapitre 21 de Curiosities of Lotus Asia, Rinnosuke indique qu’elle l’a probablement choisi. L'article de Yukari dans Perfect Memento in Strict Sense fait mention de documents d’il y a 1200 ans, où on y décrit un youkai lui ressemblant, mais où le nom de Yukari n'est pas cité.
De plus, comme dit ci-dessus, Lafcadio Hearn a changé son nom qui est devenu Koizumi Yakumo quand il est devenu un citoyen japonais.


Nature de Gensokyo

Maribel pense que le monde de ses rêves (Gensokyo) est un rêve, mais il est si réaliste qu’elle panique à l’idée que celui-ci devienne réalité. Renko, cependant, croit que ce n’était pas un rêve, et que Maribel a bel et bien visité un autre monde. Après s’être demandé s'il fallait rejeter ou non les rêves de Maribel, Renko décide qu'elle doit rendre son rêve réalité.

Dans Memorizable Gensokyo, Yukari dit représenter la réalité de Gensokyo.

Faits divers

  • Il y a trois musiques connues comme étant des thèmes de Maribel. La première est Merry, la magicienne (thème officiel), Les filles du club Hifuu (50% Maribel, 50% Renko) et enfin Étrange oiseau de la lune, illusion du chat mystérieux qui alterne entre les deux (partie piano pour Maribel).
    Dans Bohemian Archive in Japanese Red, ZUN a dit que ce n’est pas parce que le thème de Maribel s’appelle Merry, la magicienne, qu’elle en est forcément une. Cette dernière n’a d'ailleurs pas l’impression d’accomplir quelque chose de magique avec son don. Cependant, la fin de Magical Astronomy la compare à une magicienne car elle réussit à accomplir un acte surnaturel. On pourrait également la comparer à une magicienne dans le sens professionnel du terme. Elle fait des recherches sur les autres mondes et les rêves, alors que son monde est celui de la science unifiée (qui a d’ailleurs atteint ses limites selon Renko). La magie serait donc la dernière chose à découvrir. La magie et la science se ressemblent, et Maribel étudie ces phénomènes dans un monde où la science ne peut plus avancer. Son surnom de magicienne viendrait de là.
  • Le nom du club de Renko et Maribel est « Le club Hifuu » et non Le club de la Terre hantée qui est le nom de la première histoire de Renko et Maribel.
  • Dans Imperishable Night, ZUN dit dans le commentaire de la carte de sort « Fin de la nuit impérissable – 2 heures et demie – » de Kaguya : L’heure après laquelle la porte vers l’autre monde s’ouvre. Cela sous-entend que Renko et Merry auraient réussi à trouver une entrée vers le royaume des Morts dans Ghostly Field Club. Et il ajoute après cela : « Alors, qu’ont finalement vu Renko et Merry ? »
  • Maribel est la seule humaine du monde Extérieur à connaître la vraie nature de la capitale Lunaire. Entre autre, elle semble pouvoir regarder la vraie lune sans devenir folle, ce que peu d’humains peuvent faire.

Sources officielles

en:Maribel Han

es:Maribel Han ru:Марибель Хан